« J’ai mis mes factures et j’ai laissé les choses se faire »

Publié le 23 septembre 2020

GCollect > Témoignages > « J’ai mis mes factures et j’ai laissé les choses se faire »

Jean Laverty est le co-fondateur de Clevermate une plateforme de soutien scolaire ciblé et personnalisé. Comment gère t-il les factures non payées ? Quels sont ses réflexes en cas d’impayés ? Pourquoi utilise t-il la plateforme de recouvrement de créances GCollect ? Avec quel résultat ?

Expliquez-nous ce que vous faites ?

Jean Laverty : Clevermate est une plateforme de mise en relation d’élèves en difficultés scolaires avec des profs particuliers. Ces deniers sont tous des étudiants issus de grandes écoles prestigieuses ce qui garanti un très bon niveau.

Combien gérez-vous les factures dans votre service  ?

Il y a un abonnement de 9,90 € par mois. Ce montant correspond à la recherche personnalisée que nous effectuons pour trouver le meilleur prof particulier à chaque élève, au suivi et aux démarches administratives. Il est prélevé le 1er du mois. Ensuite c’est un paiement à la prestation. 35 € de l’heure jusqu’au bac, 45 € de l’heure après le bac, avec 50% de réduction d’impôt. Le paiement se fait par prélèvement sur la carte bleue du parent d’élève après chaque cours.

Vous avez des clients qui ne vous payent pas ?

On a eu des cours qui ont eu lieu et où on n’a pas réussi à faire le prélèvement, ce qui nous oblige à relancer le client défaillant. 

Comment vous expliquez ces non-paiement de factures?

Parfois les cartes bancaires de nos clients ne passent pas. Soit ils ont dépassé le plafond autorisé, soit leur carte est périmée, bloquée, ou piratée.

Comment vous gérez cette situation ?

On a développé nous-même un système de relance automatique qui envoie des emails et des sms en demandant au client de mettre à jour les coordonnées de sa carte bleue, ou alors d’utiliser une autre carte. Et si ça ne marche pas on l’appelle directement.

Vous arrivez à faire payer vos factures facilement de cette façon ?

Oui car on est un service assez haut de gamme donc la plupart de nos clients sont solvables. Il peut arriver que certains n’aient pas la trésorerie au moment de payer mais en général ils reviennent vers nous une semaine ou un mois après pour régulariser leur facture.

Et quand vos relances ne suffisent pas ?

On considère qu’au bout d’un mois nos limites ont été atteintes.  Au-delà malheureusement la relation-client va être abimée parce que de l’autre côté il y a eu un non-respect du contrat. À partir de ce moment on change de mode, on passe par un mode un peu plus procédural.

C’est-à-dire que vous devenez moins tolérant avec vos débiteurs ?

C’est toujours une histoire d’équilibre. On peut être sympa et compréhensif car on sait que dans certaines familles il peut y avoir un souci de trésorerie. Pour certains parents 100 ou 200€ ce n’est pas négligeable donc on essaye de toujours trouver des solutions. Par contre dans le cas où on est en face de quelqu’un qui ne répond pas, qui ne nous donne pas de nouvelles, qui fait le mort, là on utilise la plateforme GCollect pour se faire payer.

Pourquoi GCollect ?

Quand on a plus de recours par nous-même, on estime que seule la « peur du gendarme » peut fonctionner dans ces cas-là. C’est regrettable mais c’est comme ça.

Qu’est ce qui vous a attiré chez GCollect ?

Le non-engagement et la simplicité.

Vous aviez recherché d’autres solutions, pour vos factures ?

J’avais cherché sur Google quels pouvaient être les différents acteurs du recouvrement. Mais je n’ai pas donné de suite. J’avais peur du côté administratif et que le ratio galère/bénéfice soit trop important, c’est-à-dire que ce soit trop fastidieux ou trop compliqué pour récupérer 300 €. 

Pourquoi “compliqué” ?

Le temps de faire un dossier, de devoir s’engager, la peur qu’il y ait des frais fixes administratifs importants, c’est tout cela qui m’a rebuté.

Comment ça s’est passé avec GCollect ?

C’est simple, intuitif et surtout efficace. J’ai mis mes factures et j’ai laissé les choses se faire.

La mise en relation avec un professionnel du recouvrement a-t-elle bien fonctionné ?

Oui. Je n’ai même pas eu besoin d’échanger avec le professionnel qui a pris en charge nos factures pour les recouvrer. J’ai juste uploadé la facture et trois semaines après j’ai reçu un mail comme quoi les sommes avaient été recouvrées.

Qu’avez-vous pensé du coût du recouvrement de vos factures ?

J’ai trouvé la politique de GCollect plutôt « fair ». C’est normal de rémunérer le service rendu.

Êtes-vous satisfait du résultat obtenu, pour vos factures ?

Pour l’instant on a eu 100% de nos factures payées. Grâce à GCollect, on a pu tout recouvrer.



L’homme : Jean Laverty

Après avoir fait l’École centrale de Lille puis Sciences Po, ce passionné de voyages a travaillé trois ans dans le conseil pour les secteurs de l’énergie et l’environnement avant de lancer à 29 ans Clevermate.

« J’ai donné pas mal de cours quand j’étais étudiant, l’idée c’était d’utiliser la technologie pour faciliter le secteur des cours particuliers qui était assez complexe et vieillissant ». 

Simple plateforme au départ, il développe son outil vers de plus en plus de services.

« Notre mantra c’est de personnaliser la relation » explique t-il.

Pour creuser les sujets qui lui tiennent à cœur, Jean Laverty utilise l’application de podcasts Sybel

L’entreprise : CLEVERMATE
Création : 2013
Activité : plateforme de mise en relation d’étudiants issus des meilleures écoles françaises avec des élèves/parents qui recherchent un professeur particulier
Élèves suivis : 5 000
Profs étudiants : 15 000
Commission : 15 % sur chaque transaction
Forme juridique : SARL
Outil utilisé : Airtable pour l’administration, gestion des bases de données, CRM, mailings
Site internet : https://www.clevermate.fr

RECOUVREZ VOS FACTURES DÈS 10€

OUVREZ GRATUITEMENT UN COMPTE

Documentation