Logiciel de recouvrement et CRM : un duo indispensable en entreprise

Publié le 12 janvier 2022

GCollect > Articles > Logiciel de recouvrement et CRM : un duo indispensable en entreprise
gcollect-sellsy-logiciel-de-recouvrement-crm-indispensable-entreprise

Se faire payer dans les meilleurs délais, limiter les contentieux et préserver ainsi la relation avec son client… Et si cela passait par la combinaison de deux outils : le CRM et le logiciel de recouvrement ? Clément Deschamps, product marketing manager pour Sellsy revient sur la façon dont CRM et logiciel de recouvrement sont complémentaires.

Relance économique, digitalisation, le cycle de vie des factures est bouleversé. Dans quelle mesure le duo CRM/Recouvrement offre-t-il une visibilité optimisée sur les flux de trésorerie ?  

Clément Deschamps : Un CRM comme Sellsy prend en compte le client de bout en bout dans l’expérience qu’il vivra avec une marque, avec une entreprise. C’est une réalité qui débute avant l’acte d’achat. Elle se poursuit au moment où une affaire est conclue. Elle s’étend tout au long des phases durant lesquelles une entreprise travaille avec et pour son client. La relation doit être comprise jusqu’au moment où le client va être facturé et même au-delà.

En tant qu’acteur économique, l’entreprise a la responsabilité de se faire payer. Pour cela, elle doit avoir une vision claire de sa trésorerie. Cette dernière doit être connue, préservée, pilotée, pour que l’entreprise soit en mesure d’assurer la continuité de ses services. Le chef d’entreprise lui aussi a besoin de visibilité car il doit veiller au quotidien au respect de ses prévisions de trésorerie. Nous considérons au sein de Sellsy qu’une solution de recouvrement comme GCollect permet en quelque sorte d’assurer cette trésorerie. C’est en cela que CRM et Recouvrement sont non seulement complémentaires, mais indissociables

Dans quelle mesure la combinaison CRM/ logiciel de recouvrement constitue-t-elle un axe majeur de l’expérience client ? 

CD : La mission clé du CRM, c’est d’offrir à l’entreprise une vision claire et précise, et dans le temps, de son client. Y compris dans son comportement par rapport au règlement des factures. Dans les faits, au-delà de 60 à 90 jours de retard, l’entreprise n’a quasiment plus aucune chance de se faire payer. Avec un CRM, il est possible d’anticiper. Aller au-devant d’un client, savoir s’il rencontre une difficulté passagère, tenter de trouver un arrangement. Il est possible de multiplier les interactions pour tenter d’éviter un recouvrement brutal. C’est cette vision qui rapproche véritablement deux acteurs comme Sellsy et GCollect. Anticiper, adoucir les échanges, être dans l’empathie et préserver le dialogue pour créer les conditions d’un recouvrement bienveillant. C’est aussi le socle d’une expérience client réussie car cela permet de tisser des liens durables avec le client. 

Comment décririez-vous la façon dont Sellsy et GCollect peuvent s’avérer complémentaires pour un chef d’entreprise ? 

CD : Sellsy intervient tout au long du parcours client, jusqu’à la facture en retard. A l’instar des fonctions de relance automatique pour un devis, Sellsy CRM peut mettre en œuvre un scénario de relances automatisées et personnalisées. Une fois le retard « acceptable » dépassé, GCollect prend le relais avec un recouvrement proportionné. C’est par ce mode de fonctionnement que se crée la synergie.

Il existe un passage de relais pour apporter une réponse graduée à un besoin de recouvrement. L’essentiel : avoir toujours à cœur de protéger la qualité de la relation avec le client. L’automatisation des relances via Sellsy et le transfert « automatique » vers GCollect sont un atout pour les chefs d’entreprise, les DAF et les comptables. Cela permet d’alléger leur charge mentale en leur épargnant des tâches souvent assez peu satisfaisantes et même stressantes.

RECOUVREZ VOS FACTURES DÈS 10€

OUVREZ GRATUITEMENT UN COMPTE

Documentation