BTP : les petites entreprises pénalisées

Gcollect > Actualités > BTP : les petites entreprises pénalisées

Les TPE et les entreprises de travaux publics sont les plus exposées aux retards de paiement. En jeu : 46 milliards d’euros de créances clients ! Selon l’étude d’Altares et Infopro Digital pour BNP Paribas Factor, 40 % des entreprises ont dû renoncer ou interrompre un chantier par manque de trésorerie. Parmi elles, 11 % ont même été conduites à licencier du personnel.

Extrait de l’article : « Le secteur du bâtiment reste particulièrement touché par le non-respect des délais de règlement légaux.En tant qu’expert du financement court terme des entreprises du BTP depuis plus de 20 ans, nous avons souhaité lever le voile sur la réalité des entreprises du secteur, mais aussi présenter des solutions parfois méconnues qui constituent des leviers de compétitivité et de croissance extraordinaires pour les entreprises du secteur, explique Eric Turbot, Directeur Général Délégué au Commerce chez BNP Paribas Factor.

La somme des créances clients pèsent près de 46 milliards d’euros dans les comptes des sociétés du BTP. Ce poste clients représente plus du tiers des actifs des entreprises. Les sociétés du BTP payent leurs fournisseurs sous 40 jours tandis qu’elles encaissent les règlements clients sous 43 jours[2].

« Les sociétés du BTP sont globalement prêteuses, elles financent leurs partenaires par le crédit interentreprises. Le solde commercial, c’est-à-dire la différence entre la somme des factures clients non encaissées et le montant à régler aux fournisseurs, représente 17 jours de chiffre d’affaires. Sur les seules petites sociétés, le solde s’établit à 30 jours de chiffres d’affaires: un mois dehors qui pèse lourd sur les trésoreries des entreprises », précise Thierry Millon, Directeur des études chez Altares.

source : Sabrina Tiphaneaux, LesEchosEtudes 22.10.2018

RECOUVREZ VOS FACTURES DÈS 10€

OUVREZ GRATUITEMENT UN COMPTE

Documentation